http://www.repp.org/wp-content/uploads/2017/11/1-6.jpg
joint-dilatation-carrelage-application

Tous les carreleurs vous le diront, le joint de dilatation est un élément incontournable pour assurer la durabilité et l’esthétique du revêtement. Il permet d’absorber les variations dimensionnelles des matériaux sous l’effet des changements de température ou d’humidité. Mais quand faut-il installer un joint de dilatation pour carrelage ? Face à ce constat, nous vous proposons un tour d’horizon des situations nécessitant la pose de ce joint essentiel.

Joint de dilatation pour carrelage : définition et utilité

Le joint de dilatation est une zone de séparation entre deux parties d’un revêtement de sol ou de mur. En effet, dans certaines conditions, notamment lors de variations importantes de température ou d’humidité, les matériaux peuvent se dilater ou se contracter. Ce phénomène peut provoquer des fissurations, des décollements ou encore des déformations sur le carrelage si aucune prédisposition n’est prise pour y remédier.

C’est là qu’intervient le joint de dilatation. Celui-ci va assurer la continuité fonctionnelle et esthétique du carrelage tout en absorbant les variations dimensionnelles liées aux facteurs environnementaux. Autrement dit, il joue le rôle de “coussin” entre deux zones de carrelage afin de prévenir les dommages potentiels sur le revêtement.

L’utilité du joint de dilatation en extérieur

Pour les sols extérieurs, le joint de dilatation est primordial. En effet, les carreaux installés à l’extérieur sont soumis à des variations thermiques et hydrométriques beaucoup plus importantes que ceux posés à l’intérieur.

De plus, certaines caractéristiques propres aux matériaux utilisés pour le revêtement de sol extérieur les rendent particulièrement sensibles aux phénomènes de dilatation. Les joints de dilatation s’avèrent donc indispensables pour préserver la qualité du revêtement en carrelage de votre terrasse, balcon, allée ou encore piscine.

L’utilité du joint de dilatation en intérieur

En ce qui concerne les surfaces intérieures, l’intérêt d’un joint de dilatation dépend des spécificités de la pièce concernée, de sa surface, de l’exposition aux variations de température et d’humidité, ainsi que de la présence éventuelle d’un système de chauffage au sol.

Dans certains cas, par exemple si la pièce est très spacieuse, bien isolée et équipée d’un système de chauffage au sol, la pose d’un joint de dilatation peut être recommandée. Dans d’autres situations, comme pour une petite salle de bain où le chauffage au sol est absent, l’installation d’un joint de dilatation n’est pas systématiquement requise.

installation-joint-dilatation-carrelage-quand

Quand installer un joint de dilatation pour carrelage ?

Il n’y a pas de règle universelle concernant la pose du joint de dilatation pour carrelage, puisque chaque situation est unique. Toutefois, on peut distinguer plusieurs cas de figure pour lesquels l’installation d’un tel joint est fortement recommandée ou nécessitée.

Lors de la pose d’un nouveau revêtement

La mise en place d’un joint de dilatation pour carrelage doit être prévue dès la phase de conception et de pose du revêtement. En effet, il convient d’intégrer le joint dans la répartition des carreaux afin de prévenir les problèmes potentiels que pourrait engendrer un défaut d’aménagement.

En présence d’un chauffage au sol

Le chauffage au sol peut engendrer des variations importantes de température au sein du revêtement de sol. Afin d’éviter toute dégradation due à ces fluctuations thermiques, il est donc impératif de mettre en place un joint de dilatation pour carrelage lorsque ce type de chauffage est présent.

Pour les surfaces supérieures à 20 m²

Plus la surface couverte par le carrelage est grande, plus les risques de fissuration et de décollement sont importants en l’absence de joint de dilatation. On considère ainsi qu’il est nécessaire de poser ce type de joint pour les revêtements dont la superficie dépasse les 20 m².

Dans les pièces exposées aux variations d’hygrométrie

Les espaces intérieurs subissant de brusques changements d’humidité, tels que les salles de bain ou les cuisines, sont également plus susceptibles de nécessiter un joint de dilatation pour carrelage. Cet élément de précaution permettra d’éviter les désagréments liés aux phénomènes de condensation et à l’éventuel développement de moisissures sur le revêtement.

Comment mettre en place un joint de dilatation pour carrelage ?

La pose d’un joint de dilatation pour carrelage doit être réalisée par un professionnel qualifié, capable d’anticiper les besoins spécifiques de chaque situation et de mettre en œuvre une installation conforme aux normes en vigueur.

Néanmoins, voici quelques étapes clés du processus d’installation :

  • évaluation des risques : analyse des conditions environnementales, prise en compte de la nature du support et des caractéristiques du carrelage, détermination de la surface totale à couvrir ;
  • délimitation des zones : découpage et répartition des carreaux en prenant soin d’intégrer le joint de dilatation dans la disposition envisagée ;
  • pose du profilé de séparation : installation d’un profilé adéquat entre les deux parties concernées afin de constituer le joint de dilatation proprement dit ;
  • finitions et joints de liaison : réalisation des joints de liaison entre les différentes parties du carrelage et mise en forme du complexe revêtement/joint.

Notre avis sur l’application d’un joint de dilatation pour votre carrelage

Vous l’aurez bien saisi, il est essentiel de mettre en place un joint de dilatation pour carrelage lorsque certaines conditions sont réunies, notamment la présence d’un chauffage au sol, une surface importante, un environnement extérieur ou encore une exposition aux variations d’hygrométrie. En procédant ainsi, vous garantirez la durabilité et l’esthétique de votre revêtement de sol ou de mur, tout en évitant les désagréments liés aux phénomènes de dilatation des matériaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 20 = 24

error: Content is protected !!