http://www.repp.org/wp-content/uploads/2017/11/1-6.jpg

Pratique et sécurisant, le volet roulant est principalement plébiscité par les foyers français pour sa grande robustesse. Mais comme tout matériel, il a besoin d’un entretien régulier pour fonctionner correctement. Il arrive également que les volets roulants tombent en panne. Il faut ainsi procéder à leur réparation et éventuellement remplacer certaines pièces pour retrouver rapidement un confort d’utilisation optimal. Alors, comment entretenir un volet roulant motorisé pour éviter les pannes ? Faut-il faire appel à un professionnel pour les réparations ou peut-on le faire soi-même ? Découvrez toutes les réponses à vos questions ici.

Les différentes pièces qui composent les volets roulants

Pour mieux comprendre le fonctionnement des volets roulants et les réparer plus facilement, vous devez bien connaitre les différentes pièces qui les composent. De même, si vous souhaitez installer votre moteur de volet roulant, il vous faudra acquérir différentes pièces détachées.

Le tube

Le tube est la partie du volet roulant dans lequel va se glisser le moteur. C’est une pièce essentielle, car c’est grâce au tube et à sa rotation que le tablier sera entraîné. Pour un fonctionnement optimal, veillez à choisir un tube compatible avec le diamètre de votre moteur.

La bague et la roue

La bague, également appelée couronne, est la pièce utilisée pour insérer le moteur dans le tube du volet roulant. Vous devez disposer d’une bague compatible avec le tube de votre volet.

La roue est la partie qui va accueillir le moteur pour le fixer à l’axe d’enroulement du tablier.

Le moteur de volet roulant

Le moteur est la pièce indispensable pour la motorisation de votre volet roulant. Vous avez le choix entre le moteur filaire et le moteur sans fil. Les boutiques en ligne spécialisées proposent de nombreuses références de pièces détachées, n’hésitez donc pas à vous renseigner auprès de ces experts pour obtenir plus d’infos sur les moteurs de volet roulant et pour choisir le modèle adapté à la configuration de votre habitation.

volet roulant entretien réparation

Le moteur de volet roulant filaire

Le moteur filaire vous permet de motoriser un volet roulant manuel déjà installé et de le rendre ainsi beaucoup plus facile à utiliser. Avec un inverseur mural, vous allez pouvoir fermer et ouvrir votre volet roulant d’une seule pression sur un bouton. Ce moteur est compatible avec tous les types de volets : battants, coulissants ou roulants.

Ce type de moteur de volet roulant est dit filaire, car il est relié à votre volet roulant grâce à un câble électrique. La plupart du temps, ce câble est dissimulé dans le mur. Aussi, vous devez prévoir la réalisation de quelques travaux si vous optez pour une installation de moteur filaire (tranchée dans le mur, à creuser puis à reboucher).

Le moteur sans fil

Appelé également “moteur radio”, le moteur sans fil est plébiscité pour sa grande praticité. Il est certes plus coûteux que le moteur filaire, mais il est choisi par de nombreux propriétaires pour ses nombreux avantages.

Son principal avantage est qu’il est équipé d’un récepteur radio, ce qui le rend pilotable à distance. Vous pouvez ainsi fermer ou ouvrir vos volets avec une télécommande ou un émetteur mural radio.

Vous pouvez également le relier au système centralisé de votre logement pour encore plus de facilité. Vous allez ainsi pouvoir programmer l’ouverture et la fermeture de vos volets à l’heure que vous souhaitez, et même les commander avec votre smartphone ou votre tablette. Cette solution moderne, qui vous permet de piloter vos volets depuis n’importe quel endroit du monde, assurera à votre habitation une plus grande sécurité lors de vos voyages. En effet, vous pourrez plus facilement simuler une présence dans votre maison en pilotant une ouverture et une fermeture à distance et à des heures correspondant à vos habitudes quotidiennes.

Le blocage de volet roulant : un problème courant

Le blocage de volet roulant figure parmi les problèmes les plus courants. Il est en effet rencontré par presque tous les propriétaires au moins une fois pendant la durée de vie de leurs volets roulants, qu’ils soient motorisés ou non. Quand le volet roulant se bloque, la première chose à faire est d’identifier les causes du problème. Les réparations à effectuer en dépendent. Vous allez pouvoir définir si elles sont à votre portée ou non (ceci dépendra également de votre niveau en termes de bricolage).

Qu’il soit manuel ou motorisé, le volet roulant peut se bloquer pour diverses raisons. Quoi qu’il en soit, un blocage est toujours pénible : l’intérieur de votre habitation est plongé dans le noir, ou au contraire, le volet ne descend plus et la maison reste sans protection toute la nuit. Il faut alors intervenir rapidement.

La plupart du temps, le blocage du volet roulant peut avoir lieu si :

  • le tablier sort du rail (ce qui l’empêche de coulisser)
  • l’une des lames est cassée (ce qui va perturber l’ouverture et la fermeture du volet)
  • l’interrupteur ne répond pas
  • le volet se trouve coincé dans le caisson
  • le moteur est défectueux (auquel cas il faut procéder à son remplacement)

La réparation du volet roulant peut ainsi varier selon sa cause. Vous pouvez le réparer en remplaçant simplement l’interrupteur ou, au contraire, engager des travaux plus complexes (remplacement d’un verrou, de la manivelle, du treuil, de l’enrouleur ou de tout le mécanisme du tablier).

volet roulant entretien réparation

Faut-il faire appel à un professionnel ou réparer le volet roulant soi-même ?

La réponse à cette question dépend du type de réparation à faire et de votre degré de connaissance en la matière. Si vous êtes un bricoleur chevronné, vous allez pouvoir réaliser la réparation dans la plupart des cas. Notez qu’en général, il est plus facile de réparer un volet roulant manuel qu’un modèle motorisé. Dans tous les cas, au moindre doute, il vous sera toujours plus avantageux de faire appel à un professionnel que le contraire. En effet, au lieu de réparer le volet roulant, vous pourriez aggraver le problème en intervenant vous-même.

Réparer soi-même le volet roulant

Même avec l’aide des différents tutoriels disponibles sur internet, la réparation d’un volet roulant reste la plupart du temps un procédé relativement complexe. Il peut aussi arriver que le dysfonctionnement provienne d’une cause tellement évidente que ce serait un gâchis de faire appel à un professionnel.

C’est la raison pour laquelle il faut toujours commencer par l’analyse du dysfonctionnement et l’identification des causes de la panne. Vous pourrez ensuite décider de régler le problème vous-même ou de faire appel à un professionnel. Parmi les causes que vous pourrez régler vous-même, on distingue généralement :

  • la remise du tube dans l’axe
  • le remplacement de l’interrupteur
  • le replacement du tablier dans le rail
  • le remplacement d’une lame abîmée

Faire réparer le volet roulant par un professionnel

Dès que l’intervention devient complexe, vous devez choisir l’option la plus sûre : faire appel à un professionnel storiste. Si vous avez des hésitations ou si vous ne parvenez pas à définir la cause exacte du blocage, vous pouvez faire appel à un storiste pour effectuer le diagnostic dans un premier temps.

Avoir recours aux services d’un storiste est particulièrement recommandé pour l’un de ces dysfonctionnements :

  • la panne vient du moteur du volet
  • aucune pièce du volet roulant ne semble défectueuse alors qu’il est bloqué
  • le caisson de votre volet est incrusté dans le mur
  • l’une des pièces du volet est cassée
  • la sangle est coupée

Selon l’ampleur des dégâts, le professionnel peut vous conseiller de remplacer le volet roulant par un neuf. En effet, selon les pannes, l’installation d’un volet roulant neuf peut s’avérer beaucoup moins coûteuse qu’une réparation.

Entretien des volets roulants : comment procéder ?

Afin d’éviter les pannes et surtout le blocage des volets roulants, vous devez procéder à l’entretien régulier de ces derniers.

Pourquoi entretenir ses volets roulants ?

Le volet roulant est composé de différents accessoires. Comme tout matériel, les différentes pièces qui composent le volet roulant peuvent s’user et se détériorer au fur et à mesure que vous l’utilisez. Pour rappel, il est composé des accessoires suivants :

  • le moteur
  • le coffre d’enroulement
  • le tablier formé par les lames
  • les coulisses

Outre les mouvements d’ouverture et de fermeture, ces éléments sont également exposés aux différentes intempéries, aux poussières, au soleil et au vent. Avec les différentes agressions qu’il subit, le matériau avec lequel les volets sont formés va se fragiliser.

Même si le volet roulant est conçu avec des matériaux résistants et selon un procédé de fabrication précis, l’absence d’entretien risque de réduire de manière importante sa durée de vie et sa résistance.

Notez que faire appel à un professionnel pour la réparation d’un volet roulant coûte relativement cher. Et même si vous procédez vous-même à la réparation, les pièces ne sont pas toujours très abordables, notamment si vous voulez miser sur des accessoires haut de gamme. Or, l’entretien est non seulement facile à réaliser, mais il ne vous coûtera presque rien. Vous n’aurez qu’à consacrer un peu de votre temps pour nettoyer vos volets roulants assez régulièrement ou dès que vous constatez qu’ils sont sales. Cet entretien régulier permettra d’éviter de nombreuses pannes, et par conséquent de nombreuses dépenses.

À quelle fréquence procéder à l’entretien d’un volet roulant ?

L’entretien du volet roulant est à réaliser dès que vous constatez que des poussières s’y sont accumulées. Vous devez également procéder au nettoyage quand un certain bruit (généralement un sifflement) se fait entendre lors de l’ouverture ou de la fermeture du volet roulant. Un volet roulant qui devient difficile à remonter a également besoin de nettoyage.

Mais l’entretien peut également être réalisé avant même que ces différents signes apparaissent. Les volets roulants ont besoin d’être nettoyés plusieurs fois par an, selon le matériau utilisé. Si vous disposez de volets roulants en aluminium, vous devez prévoir un nettoyage des lames au moins une fois par an. Si ce sont des volets roulants en PVC, vous devez faire un nettoyage au moins deux fois par an. Si les volets sont installés à l’extérieur, vous devez augmenter la fréquence de nettoyage. Il doit être réalisé jusqu’à 4 fois par an.

À quoi consiste l’entretien du volet roulant ?

Lors de l’entretien des volets roulants, vous devez procéder au nettoyage de ses différentes parties. Le nettoyage des lames du tablier est la première chose à effectuer. Ensuite, vous devez graisser les coulisses et vérifier les différents composants du caisson. Enfin, si vous avez des volets motorisés, vous devez également réaliser l’entretien du moteur.

Vous pouvez également faire appel à un storiste une fois par an pour qu’il procède à la vérification de l’état du volet roulant et de son système de motorisation. Si vous avez des volets roulants manuels, la vérification par un professionnel est recommandée une fois tous les deux ans.

volet roulant entretien réparation

Comment entretenir la motorisation des volets roulants électriques ?

Si vous disposez de volets roulants motorisés, notez que l’entretien de leur motorisation est essentiel, outre le nettoyage des lames. En effet, le moteur du volet roulant est un élément essentiel qui garantit son bon fonctionnement. D’ailleurs, la plupart des pannes proviennent d’un dysfonctionnement au niveau du moteur. Situé dans l’axe d’enroulement, le moteur a besoin d’être vérifié au moins une fois par an par un professionnel. Il procèdera également à la vérification de la domotique pour assurer un confort d’utilisation optimal.

Avant de vérifier l’état de votre moteur, vous devez commencer par couper le courant afin d’éviter tout accident. Ensuite, procédez au démontage du tablier et de l’axe d’enroulement. Vous allez enfin accéder au moteur du volet roulant et effectuer le graissage.

Par ailleurs, notez que vous pouvez réaliser quelques gestes pour préserver l’état du moteur de votre volet électrique. Ainsi, vous devez éviter à tout prix que le moteur soit en contact avec de l’eau. En effet, comme la plupart des appareils électriques, l’eau est l’ennemi numéro un du moteur de volet roulant électrique, car elle pourrait causer être à l’origine de l’apparition de rouille et d’un court-circuit. Lors d’un orage, essuyez minutieusement le tablier (les lames) avant de refermer votre volet roulant. Ainsi, le moteur dans le caisson d’enroulement ne risquera pas d’être mouillé par les gouttes d’eau de pluie accumulées sur les lames.

Vous devez également faire attention lors du nettoyage régulier des lames de votre volet. En effet, le tablier doit être bien sec avant de l’enrouler.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 16 = 21

error: Content is protected !!