http://www.repp.org/wp-content/uploads/2017/11/1-6.jpg
audit énergétique copropriété

La réalisation d’un audit énergétique pour une copropriété se fait en plusieurs étapes. Voici l’essentiel à retenir de ces dernières.

Recueillir les informations nécessaires à la réalisation de l’audit

Pour effectuer un audit énergétique, votre professionnel commencera par recueillir des informations qui lui permettront de réaliser aisément sa tâche. C’est au cours de cette étape que devra se faire un état des lieux du bâtiment ou du logement à auditer. Cet inventaire doit comporter une description détaillée de l’ensemble du bâtiment.

Pour établir cet inventaire, le professionnel engagé aura à étudier le formulaire qu’auraient rempli les utilisateurs et les habitants du bâtiment. Il devra également prendre en compte les données fournies par le propriétaire de l’immeuble.

De ce fait, avant le passage du professionnel, il faudra récolter les données telles que :

  • les factures énergétiques
  • l’année de construction
  • le type de chauffage
  • les plans de l’habitation
  • documents d’entretien, etc.

Pour recueillir les informations nécessaires, l’auditeur énergétique doit visiter le bâtiment concerné par l’audit. Ce faisant, il doit prendre le soin de bien évaluer aussi bien les parties à auditer que les installations techniques. Une enquête auprès des occupants et le propriétaire du bâtiment sont également requises.

Toutes ces démarches sont ici effectuées dans le but d’établir un excellent bilan énergétique du bâtiment ou du logement.

Faire la synthèse des informations recueillies

Une fois que la première étape est terminée, votre expert devra faire une synthèse des données recueillies sur le terrain. C’est ici que se fera l’analyse énergétique du bâtiment. En premier lieu, l’auditeur énergétique devra décrire dans son rapport les qualités thermiques du bâtiment. Il faudra en second lieu qu’il fasse l’analyse des consommations réelles. Ce qu’il faudra ici vérifier, c’est le bon fonctionnement du système de ventilation, du système de production d’eau chaude et de l’installation de chauffage.

Il vérifie aussi si les occupants du logement utilisent les différents équipements comme il le faut. L’analyse devra également faire état de la création d’un modèle théorique.

Faire des recommandations et des propositions de travaux

La dernière étape à suivre dans le processus de réalisation de l’audit énergétique est celle des recommandations et des propositions. Les recommandations que doit émettre le professionnel concernent essentiellement l’éclairage dans les parties communes ou encore les systèmes thermiques.

Les propositions quant à elles, doivent être faites dans le cadre d’une amélioration énergétique poste par poste. Elles doivent aussi permettre une amélioration du confort des occupants du bâtiment.

Il est important que l’auditeur énergétique fasse une description détaillée de toutes les recommandations et des suggestions émises. Ce petit résumé doit notamment comporter la description technique et les gains financiers, énergétiques et environnementaux. Les aides mobilisables et le budget à prévoir sont également d’autres éléments qui doivent figurer dans le document.

En somme, l’audit énergétique est une très bonne étude qui a pour but d’évaluer les performances énergétiques d’un bâtiment. C’est une étude qui présente plusieurs avantages dont les plus importants sont la réduction de la consommation de l’énergie et le confort des occupants. Obligatoire dans certains cas, une telle analyse doit être réalisée avec le plus grand soin par un professionnel du domaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9 + 1 =

error: Content is protected !!