http://www.repp.org/wp-content/uploads/2017/11/1-6.jpg
mildiou reconnaître traitement

Si vous êtes jardinier et que vous cultivez votre potager, vous avez déjà certainement constaté, avec agacement, voire appréhension, une sorte de moisissure blanche envahissant peu à peu les feuilles de vos vignes, de vos plants de tomates ou de vos pommes de terre.

Entraînant le pourrissement de la plante, le mildiou doit être traité rapidement. Des solutions écologiques existent, permettant de venir à bout de la maladie tout en préservant l’environnement.

Le mildiou, qu’est-ce que c’est ? Comment le reconnaître ?

Le mildiou est un terme générique rassemblant différentes maladies cryptogamiques (causé par un champignon ou un autre organisme filamenteux). On reconnaît les premiers présages du mildiou avec l’arrivée de tâches brunes et/ou des moisissures blanches sur la plante. Ils sont suivis d’un flétrissement général de la feuille, du rameau voire de l’ensemble du végétal, pouvant entraîner un pourrissement rapide du tubercule.

Comment prévenir et traiter mildiou ?

Le mildiou peut être prévenu en utilisant différentes méthodes. La rotation des cultures permet de limiter l’apparition des moisissures, de même que le choix de variétés plus résistantes. En revanche, une humidité excessive, en serre ou par un arrosage trop fréquent, peut favoriser le développement de la maladie.
Le traitement du mildiou passe par l’utilisation de fongicides, qu’il s’agisse de solutions à base d’oxyde de cuivre comme la bouillie bordelaise ou de fongicides de synthèse.

Les traitements naturels préventifs et curatifs du mildiou

Le purin de prêle, disponible en jardinerie, est un excellent traitement, autant préventif que curatif, contre le mildiou.
Vous pouvez également traiter les moisissures en confectionnant vous-même un fongicide naturel et efficace, à base de bicarbonate de soude et de savon noir (ou d’huile horticole). Mélangez 10 grammes de bicarbonate de soude et 40 millilitres de savon noir dans 4 litres d’eau, et épandez le mélange obtenu sur vos plantes.
Écologiques, ces deux traitements permettent de traiter le mildiou tout en préservant l’environnement.

Et si Kennedy devait son élection au mildiou ?

Entre 1845 et 1849, une épidémie de mildiou a décimé les cultures de pommes en Irlande. Elle a provoqué une terrible famine et entraîné une émigration massive de la population vers les États-Unis. Parmi les malheureux affamés et ruinés qui rêvaient d’une vie meilleure se trouvait Patrick Kennedy, fermier irlandais, et ancêtre d’un certain John Fitzgerald Kennedy…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

52 + = 58

error: Content is protected !!