http://www.repp.org/wp-content/uploads/2017/11/1-6.jpg

En janvier 2021, l’absence de Jack Ma depuis plusieurs mois a fait croire à son enlèvement à des millions de personnes à travers le monde. Retour sur cet événement qui aurait pu bouleverser l’avenir de son entreprise : Alibaba.

Fausse alerte

Pour les lecteurs les plus impatients, sachez que cette disparition n’était en fait qu’une fausse alerte. En effet, il aurait simplement voyagé à travers la Chine. Cette hypothèse est appuyée par différents relevés de vol d’un jet privé, supposé être celui de Jack Ma, qui apprécie fortement de voyager en Chine. Si cette rumeur vous avait dissuadé d’investir dans Alibaba, vous pouvez donc être rassuré.
Pour ceux qui sont intéressés, suivez le lien suivant si vous voulez acheter l’action Alibaba en bourse. En début 2021, Alibaba, principal concurrent d’Amazon, était déjà valorisée à plus de 600 milliards de dollars. En février dernier, des sources de Bloomberg News ont annoncé l’avoir vu jouer au golf sur une île tropicale chinoise.
Cette information a permis de commencer à lever le doute sur son éventuelle disparition. En réalité, Jack aurait simplement voulu faire profil bas avant l’introduction en bourse d’Ant Group. Dans le paragraphe suivant, vous comprendrez pourquoi la rumeur de son enlèvement paraissait plausible.

Pourquoi de telles rumeurs paraissaient plausibles ?

Jack Ma est connu pour avoir critiqué le système de réglementation financière en Chine à plusieurs reprises. Elles ont été formulées peu de temps avant qu’Ant Group, son entreprise de fintech, soit introduite en Bourse.
Cependant, cette dernière a été compromise au mois de novembre dernier, suite à l’introduction de nouvelles réglementations par le régime chinois. Ces événements ont naturellement fait penser à de nombreuses personnes dans le monde que le fondateur d’AliBaba aurait pu être enlevé. En effet, la Chine n’est pas aujourd’hui réputée pour être le pays qui accepte le plus l’opposition politique au monde…

Ce qu’on peut retenir de cette rumeur

La façon dont s’est répandue cette rumeur nous a appris deux choses. Premièrement, le gouvernement chinois n’a pas une très bonne réputation concernant les libertés qu’il offre à ses citoyens, notamment concernant la liberté d’expression.
Ensuite, si vous aviez déjà entendu cette rumeur, et que, comme de très nombreuses personnes, vous y aviez cru, c’est une opportunité de réaliser qu’il est très facile d’être influencé et de croire des informations sans faire des recherches par soi-même. Si on peut en tirer une chose à titre personnel, ça serait donc la nécessité de prendre du recul sur les informations données, peu importe à quel point elles sont répétées par des médias considérés comme sérieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

15 − = 7

error: Content is protected !!