http://www.repp.org/wp-content/uploads/2017/11/1-6.jpg
defiscalisation-investissement-locatif-avantages

L’investissement locatif est souvent considéré comme une valeur sûre pour diversifier son patrimoine et bénéficier d’une source de revenus supplémentaire. Mais ce type d’investissement présente également un avantage certain en matière de fiscalité, grâce aux différentes mesures de défiscalisation mises en place par le gouvernement. Dans cet article, nous allons passer en revue les principales incitations fiscales existantes et leurs bénéfices pour le contribuable.

La réduction d’impôt grâce à l’investissement locatif

Destinée à encourager la construction et la rénovation de logements neufs, la défiscalisation immobilière permet de bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu proportionnelle au montant de l’investissement réalisé. Voici quelques exemples de dispositifs fiscaux :

  • le dispositif Pinel : Il offre une réduction d’impôt pouvant aller jusqu’à 21% du prix d’achat du bien immobilier, pour un engagement locatif de 12 ans minimum. Il s’applique aux logements neufs ou rénovés répondant à des critères précis en termes de performance énergétique et de localisation ;
  • la loi Malraux : Elle concerne les immeubles situés dans des secteurs sauvegardés ou des quartiers anciens dégradés. La réduction d’impôt peut atteindre 30% des travaux de restauration, dans la limite d’un plafond fixé par la législation ;
  • le dispositif Censi-Bouvard : Il concerne les résidences de services (étudiantes, seniors, tourisme) et permet une réduction d’impôt égale à 11% du prix de revient du logement, étalée sur 9 ans. Il est cumulable avec d’autres avantages fiscaux, tels que l’amortissement du bien.

La défiscalisation des revenus locatifs

En plus de la réduction d’impôt accordée lors de l’acquisition ou la rénovation d’un bien, l’investissement immobilier locatif permet également de réduire sa fiscalité sur les revenus générés par la location. Plusieurs régimes sont applicables :

  • le régime micro-foncier : il s’applique automatiquement si les revenus locatifs annuels ne dépassent pas un certain seuil. L’investisseur bénéficie alors d’un abattement forfaitaire de 30% sur ses revenus, représentant la prise en compte des charges et dépenses liées au logement ;
  • le régime réel : si les revenus locatifs excèdent le seuil du micro-foncier, l’investisseur a la possibilité d’opter pour ce régime qui permet de déduire toutes les charges réelles supportées de ses revenus imposables tels que les intérêts d’emprunt, les frais d’agence, les travaux d’entretien et de réparation, etc ;
  • le régime Loueur en Meublé Non Professionnel (LMNP) : il s’applique aux logements meublés et permet de bénéficier d’un abattement forfaitaire de 50% sur les revenus locatifs. Les investisseurs LMNP peuvent également opter pour le régime réel.

Les impacts de la défiscalisation sur la rentabilité de l’investissement

En choisissant un investissement locatif éligible à un dispositif de défiscalisation, il est possible de réduire significativement sa facture fiscale et d’améliorer la rentabilité globale de son placement immobilier. Néanmoins, il convient de bien étudier le marché et les conditions spécifiques de chaque dispositif pour optimiser son choix d’investissement.

D’autres avantages liés à la défiscalisation immobilière

Bien que l’économie d’impôt soit un aspect primordial lorsqu’il s’agit d’investir dans la pierre, d’autres bénéfices sont à prendre en considération concernant la défiscalisation :

  • la constitution d’un patrimoine : investir dans l’immobilier permet de se constituer un patrimoine durable et pérenne, appelé à prendre de la valeur dans le temps ;
  • la sécurité du placement : comparé à d’autres placements financiers plus volatiles, l’investissement locatif offre une certaine stabilité et une meilleure visibilité sur le long terme ;
  • l’effet de levier : grâce à la possibilité d’emprunter pour financer son achat immobilier, l’investisseur peut profiter de l’effet de levier du crédit et ainsi bénéficier d’un rendement locatif supérieur à son taux d’intérêt.
  • la préparation de la retraite : en générant des revenus réguliers, l’investissement locatif constitue une solution intéressante pour anticiper la baisse des revenus lors du passage à la retraite et pallier les éventuelles insuffisances des régimes obligatoires ;
  • la protection de la famille : la constitution d’un patrimoine immobilier permet également de protéger ses proches en transmettant un bien ou en lui procurant des revenus complémentaires en cas de décès ou d’incapacité de travail.

Quelques conseils pour optimiser sa défiscalisation immobilière

Pour profiter pleinement des avantages de la défiscalisation dans l’investissement locatif, voici quelques pistes de réflexion :

  • diversifier son investissement avec différents types de biens : logements neufs ou anciens, locaux commerciaux, résidences de services, etc ;
  • se renseigner sur les dispositifs fiscaux applicables en fonction de sa situation personnelle et professionnelle ;
  • prendre en compte la localisation du bien, y compris en termes de potentiel économique et de demande locative ;
  • veiller à la qualité de la construction et à la conformité aux normes énergétiques en vigueur ;
  • consulter un conseiller en gestion de patrimoine pour bénéficier d’un accompagnement sur-mesure dans ses choix d’investissement locatif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

41 − = 33

error: Content is protected !!