http://www.repp.org/wp-content/uploads/2017/11/1-6.jpg

La transition énergétique ne concerne pas uniquement les particuliers ou les grandes entreprises. Les PME sont tout autant concernées. De même, l’objectif de neutralité carbone profilé à l’horizon 2050 ne sera une réalité que si les dirigeants d’entreprises intègrent également l’enjeu climatique dans leur stratégie. Alors, où en sont les PME dans leur transition écologique ?

Transition énergétique et PME : le bilan

Depuis deux ans déjà, les PME ont également commencé à s’intéresser de près à ce sujet d’intérêt national. Elles sont de plus en plus nombreuses à vouloir initier des démarches qui visent une réduction de leur émission carbone.

Plusieurs raisons expliquent cette prise de conscience progressive. Tout d’abord, l’arrivée de nouvelles réglementations pousse bon nombre d’entre elles à envisager des solutions écologiquement avantageuses (bas carbone). De plus, les investisseurs sont de plus en plus regardants en ce qui concerne les critères environnementaux avant de financer les entreprises. De ce fait, on assiste à une hausse des demandes de réalisation de bilan carbone des PME.

Il convient également de remarquer que beaucoup de PME sont toujours en retard, en particulier les plus petites. La non-maîtrise de ce sujet et les enjeux financiers sont fréquemment pointés du doigt, pourtant le changement peut déjà commencer par des gestes simples.

Transition énergétique des PME : de simples gestes pour se lancer

La transition énergétique commence déjà par de simples gestes qui peuvent être appliqués par toutes les PME. L’entretien et la maintenance régulière des installations ou l’adaptation de la température de chauffage sont autant d’actions simples et efficaces à mener.

De plus, les PME peuvent recourir aux services d’un courtier en énergie comme SirEnergies pour réaliser des économies sur leur facture énergétique. Ce professionnel remplit de nombreuses missions pour les entreprises. Tout d’abord, il peut les aider à mieux comprendre leur besoin. Pour ce faire, il analyse leurs données de consommation.

Grâce à sa grande maîtrise du marché de l’énergie et des fournisseurs, le courtier leur permet d’accéder aux offres les plus compétitives. Il joue également un rôle de conseiller auprès des PME et les aide à prendre de meilleures décisions en ce qui concerne leur politique énergétique. Cet acteur les accompagne aussi dans la recherche de financement pour leurs projets de rénovation énergétique.

transition énergétique PME

Des dispositifs d’incitation à la transition énergétique des PME

Il n’y a pas que les particuliers qui peuvent bénéficier d’un accompagnement vers la transition énergétique. Conscient du fait que la neutralité carbone ne sera pas effective sans les 140 000 PME présentes en France, le gouvernement, depuis juin 2020, a présenté un plan d’accélération de la transition énergétique qui concerne aussi bien les TPE que les PME. D’autres aides sont également disponibles et devraient pouvoir à terme inciter davantage de PME à se lancer dans cette transition énergétique tant attendue.

Il convient toutefois d’accorder la priorité à certaines actions. Si par exemple l’installation de panneaux solaires ou photovoltaïques est intéressante, elle demeure moins impactante que les travaux d’isolation.

Tremplin pour la transition écologique des PME

Le tremplin pour la transition écologique des PME est une subvention du gouvernement gérée par L’ADEME (Agence de la transition écologique). Elle vise à inciter les entreprises à mettre en place des stratégies de décarbonisation.

Compris entre 5000 et 200 000 euros, le montant de cette aide peut permettre de couvrir jusqu’à 80 % du coût total des travaux qui sont clairement définis. Il s’agit entre autres des diagnostics et études (bilan carbone, audit énergétique, plan d’action…) et de certains investissements comme les travaux d’isolation ou l’installation d’éclairage à module LED. Toutes les PME sont éligibles à cette aide à condition de ne pas déjà bénéficier d’une autre aide de l’ADEME.

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique des entreprises

Ce crédit d’impôt est destiné aux entreprises qui se lancent dans la réalisation de travaux qui visent à améliorer l’efficacité énergétique de leurs locaux. Plafonné à 25 000 euros par entreprise, il peut couvrir jusqu’à 30 % des dépenses engagées entre le 1er octobre 2020 et le 31 décembre 2021. Les travaux éligibles ainsi que les critères de qualification de l’entreprise qui devra les réaliser sont présents dans un arrêté du 29 décembre 2020.

Le prêt Eco-Energie (PEE) et les certificats d’économies d’énergie

Le prêt Eco-Energie est un dispositif à l’endroit des microentreprises, TPE et PME qui sont prêtes à s’engager dans un programme de financement, dont la finalité, est d’améliorer l’efficacité énergétique de leurs locaux. Proposé par Bpifrance, il s’agit d’un prêt participatif dont le montant peut atteindre 500 000 euros.

De même, les PME peuvent également bénéficier des certificats d’économie d’énergie. Ce dispositif mis en place par le gouvernement oblige les fournisseurs d’énergie à subventionner en partie les travaux de rénovation énergétique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 80 = 87

error: Content is protected !!