http://www.repp.org/wp-content/uploads/2017/11/1-6.jpg

Les travaux de rénovation énergétique concernent principalement l’isolation, le chauffage et la ventilation. Ils ont pour objectif d’améliorer l’efficacité énergétique d’une maison, d’un appartement ou d’un local. De nombreuses aides gouvernementales ont été mises en place pour soutenir les particuliers dans la rénovation énergétique de leur bien.

Les bénéfices d’une rénovation énergétique de son logement

À moins que votre logement soit neuf, améliorer ses performances énergétiques améliore aussi considérablement votre confort intérieur et vous permet également d’économiser sur vos factures d’énergie.

Économies d’énergie

En France, le chauffage en hiver est la principale cause de surconsommation énergétique. Cette dernière est principalement due à une isolation peu performante ou à un système de chauffage désuet ou défectueux. À l’issue de vos travaux de rénovation énergétique, la maison est correctement isolée, ventilée et chauffée.

La chaleur est contenue à l’intérieur de l’habitation et vous n’avez plus besoin de pousser le chauffage. Dans certains cas, l’isolation permet une réduction de la consommation énergétique de près de 80%. Et quand le chauffage est optimisé, il consomme jusqu’à 45% d’énergie en moins pour chauffer l’intérieur.

Amélioration du confort intérieur

Les travaux de rénovation énergétique contribuent à améliorer le confort intérieur d’une habitation. L’isolation vous protège des courants d’air, des problèmes liés à l’humidité, mais aussi des bruits extérieurs. Quand le logement est correctement ventilé, la distribution de l’air et la chaleur se fait de manière plus homogène dans l’ensemble du logement.

Amélioration de la qualité d’air intérieur

Une qualité constante de l’air est assurée par le système de ventilation. Il évite que l’air ne soit vicié et prévient l’apparition de pathologies dues à l’humidité, comme les moisissures. La ventilation intérieure permanente se fait soit par le biais de grilles sur les façades, soit par un système de ventilation mécanique (VMC).

Augmenter la valeur de son logement

De bonnes performances énergétiques sont considérées comme une réelle plus-value dans l’immobilier. La classe énergétique de votre bien, définie par le DPE (Diagnostic de Performance Énergétique), est d’ailleurs obligatoirement mentionnée dans le dossier de vente ou de location d’un bien.

Cette information concerne la consommation d’énergie et l’émission de dioxyde de carbone. Si votre bien est performant, il attirera les locataires et les acheteurs potentiels. Dans le cas contraire, la classe énergétique de votre bien risque de les dissuader et surtout de faire baisser la valeur de votre bien. En augmentant l’efficacité énergétique de votre logement, vous en augmenterez donc automatiquement la valeur.

Classe énergétique DPE

Les étapes essentielles pour une rénovation énergétique réussie

Nous vous informons sur les étapes clés pour rendre votre logement plus performant énergétiquement.

Faire un diagnostic énergétique

Le DPE est obligatoire si vous souhaitez vendre ou louer votre bien. Il liste des renseignements sur le logement, sa consommation d’énergie et la performance des équipements de refroidissement, de chauffage intérieur et de chauffage de l’eau sanitaire. Il ne constitue toutefois pas un audit énergétique. Seul ce dernier pourra révéler les travaux à effectuer pour que votre habitation soit plus efficace énergétiquement, et il est lui aussi obligatoire dans certains cas.

L’audit énergétique analyse l’intégralité du bâtiment et/ou du logement pour en déterminer les forces et les faiblesses. Il offre une analyse plus poussée que le DPE, notamment sur la performance de l’enveloppe du bâtiment, la qualité de l’air à l’intérieur, l’efficacité du chauffage, le niveau d’étanchéité du bâtiment et du logement, les matériaux utilisés et la thermographie. Il offre en plus une hiérarchisation des travaux à effectuer pour une meilleure performance énergétique. Le DPE est réalisé par un thermicien accrédité par le COFRAC et l’audit par un professionnel justifiant d’un diplôme dans les techniques du bâtiment.

Mettre en place une isolation performante du logement

L’audit thermique que vous aurez réalisé vous permettra d’identifier les sources de déperditions d’énergie dans votre logement. Les travaux d’isolation sur le haut de la maison, le toit et les combles sont à réaliser en priorité. Ils sont en effet responsable de près de 30% des déperditions thermiques, suivis des murs, de la ventilation, des fenêtres, du plancher bas et des ponts thermiques.

Installer un système de chauffage performant

Une fois l’isolation optimisée, les travaux à suivre concernent les systèmes de chauffage du logement. Il ne servirait en effet à rien de commencer par le chauffage si le logement laisse échapper une grande quantité de chaleur. Les pompes à chaleur font partie des équipements de chauffage les plus performants.

Mettre en place un système de ventilation double flux

La Ventilation Mécanique Contrôlée (VMC), un système centralisé, s’installe idéalement lors de la construction, mais aussi au moment de la pose de nouvelles fenêtres ou des travaux d’isolation thermique par l’intérieur.

La VMC double flux nécessite l’installation d’un caisson échangeur sous le toit. Il fonctionne sur un double échange d’air. Il est aspiré dans les pièces de service disposant de points d’eau pour être expulsé à l’extérieur. En parallèle, l’air de l’extérieur est soufflé dans les pièces principales, sans qu’il n’y ait de mélange d’air entre les deux flux.

étapes d'une rénovation énergétique

Les aides possibles pour la rénovation énergétique

La rénovation énergétique des bâtiments s’inscrit dans la continuité des objectifs de réduction de la consommation d’énergie à l’échelle nationale. De nombreux dispositifs ont ainsi été mis en place par l’État pour vous soulager dans le financement des travaux.

MaPrimeRénov’

Cette prime remplace l’ancien CITE et aide les propriétaires à financer les travaux et/ou les dépenses liés à la rénovation énergétique de leur résidence principale ou des parties communes des copropriétés.

Primes CEE

La prime Certificats d’Économie d’Énergie, ou Prime Énergie, est un dispositif créé pour alléger le coût de certains travaux. Elle s’adresse aux propriétaires comme aux locataires, et n’est pas soumise à des conditions de revenus. Contrairement aux autres aides, les primes CEE sont versées par les fournisseurs d’énergie, sous la forme de réductions ou de bons de réduction, entre autres.

Eco-PTZ

Ce prêt est attribué pour le financement de travaux de rénovation énergétique, avec un montant maximal variant entre 7 000 et 30 000 euros en fonction des travaux. Son obtention est soumise à certaines conditions.

Conclusion

Les travaux de rénovation énergétique vous permettent non seulement d’améliorer le confort de votre bien, mais aussi d’en augmenter la valeur. Il faut savoir que conformément à la Loi de transition énergétique, les bâtiments privés résidentiels classés F et G par le DPE doivent obligatoirement effectuer ces travaux avant 2025. Bien que ces travaux représentent un investissement conséquent, l’amortissement sur la durée est assuré. De plus, de nombreux dispositifs d’aides et de prêts ont été mis en place pour vous aider à les financer. Vous pouvez lire aussi : à partir de quand une mutuelle est-elle intéressante ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 47 = 56

error: Content is protected !!