http://www.repp.org/wp-content/uploads/2017/11/1-6.jpg

Le secteur du BTP est un domaine d’activité où les accidents professionnels sont fréquents. Ces accidents peuvent être liés à l’effondrement des matériaux de construction, aux chutes de hauteur ou à des câbles électriques. Pour éviter ces risques qui peuvent être mortels, les propriétaires de bâtiments, les maîtres d’ouvrages ou les employeurs sont tenus de mettre en place une démarche de protection collective d’après le Code du travail. Découvrez ce qu’il faut savoir sur la protection collective et quelle est sa place dans le secteur du BTP.

La protection collective : solution pratique pour assurer la sécurité des salariés

Par définition, la protection collective englobe l’ensemble des dispositifs, des équipements ou des installations capables d’assurer la sécurité des employés. Selon la législation, tout employeur a l’obligation de répondre aux besoins de sécurité et de protection de ses salariés dans le secteur du BTP. Les équipements de protection collective permettent de réduire les risques professionnels et de limiter ainsi les conséquences qu’ils peuvent entraîner. Dans le secteur du BTP, la protection collective doit être privilégiée au détriment de la protection individuelle dans la mesure où elle aide à éviter toute exposition au danger de l’ensemble des travailleurs. On distingue essentiellement quatre principes qui régissent les dispositifs de protection collective :

  • la protection par obstacle (barrières de sécurité, grilles antichute…)
  • la protection par éloignement (déviation, balisage…),
  • la protection par consignation,
  • la protection par atténuation d’une nuisance (encoffrement des zones bruyantes, ventilation…)

Les équipements de protection collective sont adaptés pour prévenir les risques ergonomiques, mécaniques ou chimiques. Sur le marché, de plus en plus de spécialistes proposent aux professionnels du BTP des solutions innovantes de sécurité pour le travail en hauteur. En fonction de vos besoins, vous pouvez opter pour des systèmes de sécurité standard ou sur mesure. Les solutions de protection collective proposées par ces fabricants s’adaptent convenablement à tous les besoins, exigences et contraintes des professionnels du BTP. Grâce à leur savoir-faire, ces spécialistes peuvent vous aider à identifier et à évaluer vos besoins par le biais d’un audit technique. Ce qui leur permettra de fournir des systèmes de sécurité collective adaptés aux spécificités de votre secteur d’activité. Vous bénéficiez à cet effet d’un accompagnement personnalisé, de systèmes prêts à l’emploi et des conseils d’experts dans votre projet de protection collective.

Protection collective BTP

Les dispositifs de protection collective indispensables à mettre en place

Les équipements de protection collective sont commercialisés sous différentes formes et remplissent des fonctions distinctes. Ils peuvent éviter les chutes en hauteur et les incendies ou réduire les émissions de bruit, de poussières, de rayonnement, de produits dangereux, de gaz, etc. Dans le secteur du BTP, ces dispositifs de sécurité aident également à protéger efficacement les employés lors de l’utilisation de machines généralement considérées comme étant dangereuses. Pour assurer la protection collective des travailleurs, voici quelques dispositifs de sécurité indispensables à mettre en place lorsque l’on est maître d’ouvrage ou propriétaire de bâtiments.

Les garde-corps et les grilles antichute pour les chutes en hauteur

Dispositif de protection collective très utilisé dans le domaine du BTP, le garde-corps permet de prévenir efficacement les chutes en hauteur. Ce type d’équipement répond aux besoins de sécurité des professionnels qui sont amenés à travailler sur un toit en pente, sur un toit-terrasse ou sur un échafaudage par exemple. Parmi ces professionnels, nous avons les peintres, les couvreurs, les maçons… En fonction de vos préférences, vous pouvez opter pour des systèmes de garde-corps mobiles qui sont faciles à installer. Ils sont adaptés pour se protéger des chutes éventuelles et peuvent être enlevés une fois le travail terminé.

Les garde-corps doivent par ailleurs avoir une hauteur comprise entre 1000 mm et 1100 mm au-dessus de la surface de circulation. Ils doivent être installés lorsque la hauteur de chute est supérieure à 500 mm. Pour renforcer la sécurité de vos salariés, il sera plus judicieux d’associer les garde-corps avec des portillons, des escaliers ou des passerelles. Outre les garde-corps, les filets de protection sont également efficaces pour éviter les chutes. Légers et simples à mettre en place, ils peuvent être installés dans les zones proches du vide. L’autre moyen très efficace de protéger les employés est l’installation de grilles antichute.

Les panneaux de signalisation et les barrières de sécurité

Le signalement et le balisage font partie des solutions de protection collective plébiscitées dans le secteur du BTP. L’installation des bandes de sécurité, des panneaux de signalisation ou des plots sur un chantier permet de délimiter les zones et de ménager les sens de circulation afin d’éviter les risques de collision. Ces dispositifs peuvent être utilisés pour signaler la présence d’un chantier ou pour prévoir une déviation de la zone à risque. Ils favorisent la réduction des risques de collision ou d’accident sur un chantier.

protection collective BTP : garde-corps et grilles antichute

Les revêtements de sol antidérapants et l’encoffrement des machines bruyantes

Le sol d’un chantier peut être glissant à cause de l’huile, de produits chimiques ou de l’eau, ce qui pourrait entraîner des risques d’accident pour les travailleurs. En tant que maître d’ouvrage, vous devez installer des revêtements antidérapants pour protéger le sol et limiter les glissades. Les tapis antidérapants améliorent également l’amorti en cas de chutes. Privilégiez les revêtements de sol spécialement conçus pour résister aux charges lourdes. Pour améliorer les conditions de travail de vos salariés, il est conseillé d’opter pour l’encoffrement des machines bruyantes afin de réduire les nuisances sonores. Pour ce faire, il faudra vous référer aux équipements tels que les caissons acoustiques, les capots et les systèmes d’aspiration. La ventilation et le captage à la source représentent également des solutions de protection collective pour le risque d’exposition aux poussières.

BTP : assurez efficacement la protection collective de vos salariés

Pour mieux protéger vos salariés sur les chantiers grâce à la protection collective, il est important de bien choisir les équipements de sécurité. Ils doivent être conçus et installés de manière à agir directement sur la source du risque. Destinés à être installés avant l’exécution des travaux, ces équipements doivent être en conformité avec les normes et les réglementations en vigueur. Afin de réduire au maximum les risques de chutes ou d’accidents sur les sites de travail, vous devez sensibiliser votre personnel en ce qui concerne les risques et les consignes de sécurité.

Il est par ailleurs primordial d’informer et de former votre personnel sur les procédés d’installation des différents équipements de protection collective. Vos salariés doivent recevoir les formations et les instructions nécessaires pour utiliser ces équipements dans les règles de l’art et en toute sécurité. Les règles de sécurité sur un chantier de construction ou de travaux publics doivent être respectées scrupuleusement. En tant qu’employeur, il faudra veiller sur la propreté de vos chantiers, aménager les emplois du temps pour éviter que vos employés travaillent aux heures les plus chaudes ou les plus froides. N’hésitez pas à veiller sur la sécurité de vos équipes grâce à des dispositifs électroniques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

61 − = 53

error: Content is protected !!