http://www.repp.org/wp-content/uploads/2017/11/1-6.jpg

En France, la première réglementation thermique a été mise en place en 1974, suite au premier choc pétrolier de 1973. Elle avait pour principal but de réduire la consommation énergétique des nouvelles constructions. Au cours des années, plusieurs réglementations thermiques se sont succédé, mais les objectifs sont restés les mêmes. La RT 2020 est ainsi entrée en vigueur depuis janvier 2021. Cette réglementation environnementale concerne les maisons individuelles, mais aussi les bâtiments non résidentiels tels que les entreprises.

L’intérêt de la réglementation thermique

Pour mieux comprendre l’importance de la RT 2020 dans l’entreprise, il convient d’expliquer l’origine de la réglementation thermique. Comme il a été dit en introduction, il s’agit d’une norme mise en place en 1974, et qui vise à réglementer la consommation énergétique des bâtiments neufs. Elle exige que la performance énergétique de chaque logement soit optimisée, afin de permettre aux occupants de bénéficier d’un meilleur confort thermique.

La réglementation thermique présente cependant beaucoup d’exigences. Pour atteindre les objectifs de confort, il est important que la maison consomme le minimum d’énergie. La quantité maximale en chauffage, en climatisation, en ventilation, en éclairage et en eau chaude est donc fixée par la RT.

Les nouveaux bâtiments doivent ainsi être construits dans les règles de l’art, afin de respecter les réglementations thermiques (utilisation d’énergies renouvelables, isolation intérieure et extérieure, etc.). À la fin des travaux, un contrôleur technique vient diagnostiquer le bâtiment et fournit une attestation de prise en compte de la RT. Pour garantir l’efficacité des travaux, de nombreux particuliers font appel à une entreprise professionnelle. Les services et les avantages d’un audit énergétique permettent en effet de bénéficier d’une construction énergétique performante.

Production d'énergie renouvelable

Pourquoi a-t-on mis en place la réglementation thermique ?

Le secteur du bâtiment (résidentiel et tertiaire) est l’un des plus gros consommateurs d’énergie en France. Il représente, à lui seul, 45% de la consommation d’énergie totale et 23% des émissions de gaz à effet de serre. Un chiffre énorme qui inquiète de plus en plus le gouvernement français. La réglementation thermique a donc été mise en place afin de stabiliser et d’améliorer le bilan énergétique du pays. Il faut dire que les dépenses en chauffage et en climatisation ont des impacts significatifs sur le climat.

Une obligation pour toutes les entreprises

Comme vous le savez, les employeurs ont l’obligation d’assurer la santé et la sécurité de leurs employés. Au-delà de la prévention des accidents de travail, ils doivent également veiller à leur bien-être. Les lieux de travail doivent ainsi se conformer aux exigences de la réglementation thermique pour garantir le confort des occupants. L’isolation du bâtiment (que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur), le système de chauffage, la climatisation… Tout doit répondre aux normes de la réglementation thermique.

La RT 2020 n’est pas seulement applicable aux maisons individuelles. Tous les bâtiments non résidentiels et destinés aux usages professionnels sont également tenus de respecter cette norme, surtout s’ils ont été construits après la fin 2020. Il est donc important de rappeler au maître d’ouvrage les exigences de la RT 2020, dès la conception du bâtiment.

Comme il s’agit d’une norme obligatoire, le non-respect de cette réglementation thermique peut conduire à des sanctions pénales. Si une surconsommation d’énergie est détectée, il sera de la responsabilité du propriétaire de remédier au problème. Le bâtiment risque également de présenter des défauts de performance, ce qui peut être une source d’inconfort pour les employés.

Retour sur la réglementation thermique 2012

Après la première réglementation thermique de 1974, cinq autres se sont succédé. On a notamment connu la RT 1988, la RT 2000, la RT 2005 et la RT 2012. Même si les objectifs en termes de consommation énergétique n’ont pas changé, quelques ajustements ont été apportés au niveau des exigences. Ainsi, la RT 2012 se focalise principalement sur l’isolation et les aspects thermiques de la maison. Elle limite la consommation d’énergie primaire de chaque foyer à 45 kWh / m² par an (HPE : haute performance énergétique).

Quelles sont les exigences de la RT 2012 ?

D’une manière générale, la RT 2012 est exigeante concernant trois points : les besoins bioclimatiques du bâtiment, la consommation d’énergie primaire et le confort du logement en été. Elle exige également que les nouvelles constructions disposent de garde-fous performantiels, d’une bonne étanchéité, d’une surface vitrée et d’autres moyens essentiels au confort du bâtiment.

Les maisons qui suivent les exigences de la RT 2012 doivent donc être conçues d’une manière bioclimatique pour limiter les besoins énergétiques et les impacts environnementaux. Elles doivent aussi utiliser des équipements performants pour réduire leur consommation de chauffage, d’éclaircissement, de refroidissement, de ventilation et de production en eau chaude. Enfin, les bâtiments doivent bénéficier d’un bon confort en été, sans avoir à recourir à la climatisation.

exigences RT

La réglementation thermique 2020, la nouvelle règle en vigueur

Depuis le début de l’année 2021, une nouvelle réglementation thermique est entrée en vigueur : la RT 2020, plus communément appelée « réglementation environnementale 2020 ». Tout comme la RT 2012, elle vise à réduire la consommation énergétique des logements. En plus des exigences déjà mises en place, cette nouvelle norme impose de nouvelles mesures aux constructions neuves. Outre les aspects thermiques des bâtiments, elle s’intéresse également à la production d’énergie.

Ce qui différencie la RT 2020

À la différence de toutes les réglementations thermiques, la RT 2020 ne se concentre pas seulement sur les besoins thermiques de la maison. Elle vise aussi à construire des « bâtiments à énergie positive » (BEPOS). Les nouveaux logements vont en effet être spécialement construits, de façon à pouvoir produire plus d’énergie qu’ils n’en consomment. Autrement dit, la production d’énergie doit au moins être égale à celle consommée.

Ce concept est basé sur le principe des maisons passives qui présentent une consommation énergétique au m² très basse. Une véritable révolution qui permet d’obtenir des bâtiments plus performants, plus respectueux de la nature et moins énergivores. Le but de la RT 2020 est donc de construire des maisons qui produiront leur propre énergie renouvelable. Vous pouvez lire également : assurance dépendance : comment se préparer ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 79 = 81

error: Content is protected !!