http://www.repp.org/wp-content/uploads/2017/11/1-6.jpg
différences assurance habitation propriétaire locataire

Lorsque vous êtes propriétaire d’un bien immobilier ou locataire, il est important de poser certains actes responsables. C’est dans ce sens que s’inscrit le fait de souscrire à une assurance habitation. Encore appelée assurance logement, il s’agit d’un contrat qui permet de protéger une maison ou un appartement contre tout type de sinistre pouvant l’affecter et occasionner des dégâts considérables. Cette mesure de protection offre à l’assuré plusieurs garanties. Cependant, étant donné que le propriétaire et le locataire n’ont pas les mêmes statuts, il convient de s’interroger : quelles différences existe-t-il entre leur contrat d’assurance habitation ? Explications !

Présentation de l’assurance habitation du propriétaire

L’assurance habitation est une prestation qui s’adresse à toute personne qui possède un immeuble ou un appartement. Cependant, elle n’a pas un caractère obligatoire, c’est-à-dire que le contrat n’est pas imposable légalement au propriétaire qui occupe lui-même sa propriété. À moins que celle-ci fasse partie d’un lot compris dans une copropriété.

Si une personne souscrit à une assurance habitation MAIF propriétaire, par exemple, plusieurs garanties sont disponibles pour elle, à condition d’y adhérer. À titre d’exemple, il est possible de citer :

  • La garantie responsabilité civile

Cette offre permet au propriétaire de couvrir les dommages provoqués à autrui (voisins ou tiers) lors d’un sinistre au sein de sa résidence et pouvant engager sa responsabilité.

  • La garantie multirisque habitation

En plus de couvrir la responsabilité civile du propriétaire, cette garantie prend en charge tous les risques au sein du logement. Elle couvre aussi bien les biens immeubles que les biens meubles. En cas de vol avec effraction, vandalisme ou catastrophes naturelles, l’assurance peut lui verser au propriétaire une indemnité de dédommagement pour remplacer les biens perdus.

  • La garantie responsabilité civile vie privée

Il s’agit d’une extension de la première garantie évoquée. Elle permet la couverture des dégâts engendrés à autrui, lors d’un sinistre au sein du bâtiment, et qui implique la responsabilité d’un membre de sa famille.

  • L’assurance propriétaire non occupant

Encore appelée “garantie” PNO, elle est destinée à couvrir un bâtiment mis en location. De même, elle sert à assurer aux locataires ou aux tiers, une indemnisation dans l’éventualité où un sinistre surviendrait pour vice de construction par exemple.

Présentation de l’assurance habitation du locataire

Encore appelé assurance habitation locative, ce contrat permet au locataire de protéger le logement qu’il occupe contre les dégâts pouvant être causés par un sinistre dont il serait responsable. Il s’agit d’une obligation légale pour celui-ci contrairement à celle du propriétaire.

Lorsque vous souscrivez à un contrat d’assurance logement locatif, vous pouvez bénéficier de plusieurs garanties très avantageuses pour l’appartement que vous occupez. En guise d’exemple, vous avez :

  • La garantie risques locatifs : elle couvre le logement contre les incendies et dégâts des eaux pouvant porter préjudice à l’immeuble ;
  • La garantie responsabilité civile : elle couvre les atteintes portées aux voisins et tiers par le sinistre ayant pour source votre appartement ;
  • La garantie multirisque habitation : elle assure tous les risques, que ce soit un séisme ou une inondation, pouvant causer des dommages au logement et aux biens qu’elle contient.

Même en étant locataire, cette dernière garantie peut donc vous assurer une indemnisation, si vous perdez des affaires personnelles pendant le sinistre.

Les différences entre l’assurance habitation propriétaire et l’assurance habitation locataire

Après observation de ces deux types d’assurance, il apparaît évident qu’elles assurent les mêmes garanties aux assurés, à quelques différences près.

La première différence notoire est le caractère non obligatoire du contrat lorsque l’on est propriétaire. Si vous disposez d’un tel statut, vous êtes donc libre d’y souscrire ou non. Retenez toutefois qu’en cas de problèmes, vous devrez prendre en charge le remboursement des dommages subis par votre immeuble et/ou causés au voisinage. De l’autre côté, l’assurance habitation du locataire s’impose d’office à celui qui veut louer un appartement. Celui-ci n’a alors d’autres choix que d’y souscrire.

Il convient de souligner que ce n’est pas la seule différence à noter au niveau des deux contrats. L’autre nuance concerne les tarifs de souscription à l’assurance. Les prix varient en des garanties souscrites. En réalité, le coût d’une assurance habitation locative est toujours un peu en dessous de celui de l’assurance propriétaire. La raison qui pourrait justifier cette situation est que le niveau de protection qu’offre le contrat du propriétaire est plus optimal que celui de l’assurance du locataire.

Le propriétaire a plus de responsabilités, car il doit assurer la protection de son immeuble, mais aussi couvrir sa responsabilité, de même que celle des personnes vivant sous son toit. C’est la raison pour laquelle le coût de l’assurance habitation du propriétaire en France est estimé en moyenne à 350 euros/an, voire plus. À l’opposé, le prix de l’assurance habitation du locataire tourne autour d’une moyenne de 240 euros/an. Mis à part ces différences constatées, l’assurance habitation propriétaire et l’assurance habitation locative offrent les mêmes avantages.

L’assurance PNO s’adresse particulièrement aux propriétaires d’un bien immobilier mis en location. Si elle aussi n’est pas obligatoire, puisque l’obligation revient à l’occupant du logement, elle est fortement recommandée. Elle offre aussi diverses garanties comme le recours des locataires, trouble de jouissance, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 7 = 2

error: Content is protected !!