http://www.repp.org/wp-content/uploads/2017/11/1-6.jpg

Pour profiter d’une bonne baignade, il n’y a rien de tel qu’une piscine à température ambiante. Il faut savoir que plus l’eau de la piscine est chauffée, plus le bassin sera confortable et utilisé. C’est la raison pour laquelle vous devez chauffer votre bassin avant toute utilisation. Quel type d’appareil doit-on utiliser pour cette opération ? Si certains se tournent vers un chauffage électrique, d’autres préfèrent la pompe à chaleur. Découvrez les avantages de ce dispositif.

Comment fonctionne une pompe à chaleur pour piscine ?

Pour que votre piscine soit à la bonne température, elle ne doit être ni trop chaude, ni trop froide. Le meilleur moyen de régler sa température, c’est d’utiliser une pompe à chaleur (PAC). Comme son nom l’indique, cet appareil pompe la chaleur pour pouvoir augmenter la température de l’eau de la piscine. Pour y arriver, elle aspire l’air ambiant et le transmet à votre eau. L’une des raisons de posséder une bonne pompe à chaleur pour piscine est de pouvoir profiter en toute saison de son bassin et prolonger la baignade le plus tard possible.

Pour fonctionner, la PAC utilise l’énergie renouvelable contenue dans l’environnement. Autrement dit, elle capte les calories (chaleur) présentes dans l’air, dans l’eau et dans le sol pour chauffer l’eau du bassin. Pour y arriver, l’appareil convertit la chaleur et la restitue à une température élevée, avant de la diffuser dans la piscine. Selon le milieu où elle tire son énergie (eau, air, sol) et le système de diffusion qu’elle utilise (air, eau ou fluide frigorigène), la pompe à chaleur peut être classée en 3 catégories :

  • la pompe à chaleur air-air,
  • la pompe à chaleur air-eau,
  • la pompe à chaleur eau-eau.

On utilise généralement une PAC de type air-eau dans le cas d’une piscine.

Piscine chauffée

Pourquoi utiliser une pompe à chaleur pour piscine ?

Pour se rafraîchir pendant les beaux jours, il n’y a rien de tel qu’une journée de baignade sous le soleil. Mais, paradoxalement, quand le soleil est à son comble, la température de l’eau reste souvent froide. Il devient donc difficile de profiter de la piscine, sans un système de chauffage. Pour éviter l’hypothermie, le mieux est d’installer un chauffage de piscine.

S’il existe plusieurs types de chauffage (chauffage électrique, chaudière, échangeur thermique, énergie solaire…), la PAC reste l’équipement le plus économique et écologique. Comme elle puise ses ressources dans l’environnement, elle garantit une eau à température ambiante (28 °C) et à un coût relativement bas. Une pompe à chaleur de qualité est moins gourmande en énergie. Par rapport aux autres solutions, la PAC permet de faire jusqu’à 70 % d’économies d’énergies.

En dehors de son côté économique, la PAC a aussi l’avantage d’avoir un coefficient de performance élevé. En effet, cet appareil a la capacité de restituer 2 à 5 fois plus d’énergie qu’elle n’en consomme, ce qui est énorme. C’est ce rapport entre la puissance de chauffage et la puissance absorbée par la PAC qu’on appelle « coefficient de performance ». Pour l’entretien, il suffit de nettoyer l’arrière de l’appareil avec un chiffon et de l’eau savonneuse, à raison de deux fois par an.

La PAC n’est cependant pas recommandée si vous habitez dans une région froide. En effet, certains modèles ne fonctionnent pas si la température extérieure est inférieure à 15 °C. Certes, il existe des pompes à chaleur qui proposent une fonction de dégivrage automatique, c’est-à-dire qu’elles peuvent supporter des températures très faibles, mais celles-ci sont beaucoup plus chères.

Si vous habitez dans une région chaude, il existe des modèles de PAC réversibles qui peuvent faire baisser la température, en cas de forte chaleur. Vous l’aurez compris, le choix de la pompe à chaleur dépend de votre budget et de la région dans laquelle vous vivez.

Comment installer une PAC dans son bassin ?

L’un des plus grands avantages de la PAC, c’est qu’elle est facile à installer. Sa pose nécessite néanmoins du temps et de la rigueur pour garantir une fonctionnalité optimale. Pour ce faire, nous vous conseillons de bien lire la notice livrée avec l’équipement. Les informations d’installation varient d’une marque à une autre.

Avant d’installer votre appareil, sachez aussi qu’il existe des règles spécifiques que vous devrez respecter. Ces réglementations concernent notamment la position de la PAC (sur un support stable, dur et horizontal), la distance entre l’appareil et la piscine (au moins 2 mètres), et sa protection. N’oubliez pas qu’une PAC pour piscine se place toujours en extérieur.

N’hésitez pas à solliciter les services d’un professionnel si vous ne souhaitez pas vous lancer tout seul dans l’installation de votre PAC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 + 3 =

error: Content is protected !!